Cœur de la femme: morphologie, symptômes des maladies cardiovasculaires et préventions

Le cœur de cette femme mérite l’attention. Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les maladies cardiovasculaires sont responsables d’un tiers des décès de femmes dans le monde, dépassant même le cancer du sein. Pour dix décès dus à l’infarctus, six sont des femmes. Ces données sont présentées par la SBC, Société brésilienne de cardiologie. Avec le vieillissement de la population et l’évolution des modes de vie, les maladies cardiovasculaires sont les principales causes de mortalité féminine. Mais quelle est la raison de cette augmentation ? Et quelle est cette différence entre le cœur des femmes et celui des hommes ? Comment protéger votre cœur. 

La différence entre le cœur d’un homme et d’une femme

Le cœur d’une femme est différent de celui d’un homme, mais quelle est la différence ? L’explication est très simple. Il est scientifiquement prouvé que le cœur d’une femme est légèrement plus petit, c’est-à-dire qu’il pèse moins et qu’il éjecte moins de sang, puisque la surface corporelle est aussi généralement plus petite. Chez les femmes, la circulation coronarienne est également différente, car elle est plus étroite et, en raison de l’influence des hormones, la pression artérielle des femmes est également plus faible, ce qui tend à être similaire à celle des hommes après la ménopause. Les femmes qui ont également 50 ans et sont plus susceptibles d’avoir un infarctus. Selon le ministère de la santé, les troubles circulatoires sont la principale cause de mortalité chez les femmes, la première étant l’accident vasculaire cérébral et la seconde la crise cardiaque.

Les maladies cardiaques chez les femmes

Plus petit, moins lourd, des battements plus intense, le cœur féminin n’est pas égal à celui de l’homme face aux troubles circulatoires. En effet, après un arrêt cardiaque, les femmes auront un cœur plus affaibli. Les femmes meurent plus souvent des suites d’une crise cardiaque. Sur les 15 dernières années, le nombre d’infarctus chez les femmes a été multiplié par 3. En France, une femme sur trois meurt d’une maladie cardio-vasculaire. Cela est dû à une prise en charge tardive, une mauvaise hygiène de vie mais également à des traitements inadaptés. Les artères féminines sont plus fines et donc plus réactives et plus vulnérables. Un traitement unique ne peut donc pas être envisagé pour traiter à la fois les cœurs. Les troubles dont le taux est de plus en plus élevé chez les femmes et qui présentent des risques graves pour le cœur sont l’infarctus du myocarde et l’accident vasculaire cérébral. En outre, il existe d’autres manifestations qui ne sont pas nécessairement des troubles, mais qui sont également très nocives, comme l’arythmie et le souffle.

Les facteurs de risque cardiovasculaire

Il s’agit de plusieurs causes. L’un d’eux est le calibre des artères chez les femmes, où les plaques d’athérome ont tendance à se fermer plus que chez les hommes, ce qui rend l’obstruction plus grave, les rendant plus sujettes aux occlusions artérielles. Après la ménopause, il y a une augmentation des maladies coronariennes, où la protection cardiovasculaire, auparavant protégée par les hormones, est perdue. L’accumulation d’activités et la sédentarité contribuent à l’augmentation des maladies cardiovasculaires; La routine agitée des femmes est l’un des éléments qui se reflète dans l’augmentation des troubles circulatoires. Avec le peu de temps disponible et tant d’activités à effectuer, il est très fréquent que cette insouciance à l’égard du cœur se produise.

Ils sont de deux types :
– ceux sur lesquels on ne peut pas agir tels que l’âge, le sexe, l’existence de maladies cardiovasculaires dans la famille;
– ceux sur lesquels on peut agir pour les supprimer ou les diminuer: tabagisme, diabète, HTA, excès de cholestérol, surpoids, sédentarité.
Facteurs de risque cardiovasculaire sur lesquels on ne peut pas agir :
– L’âge et le sexe : la probabilité d’avoir un accident cardiovasculaire ou cardiaque augmente nettement après 50 ans chez l’homme et après 60 ans chez la femme.

– Les antécédents familiaux cardiovasculaires

Facteurs de risque cardiovasculaire sur lesquels on peut agir : 

 
– Le tabagisme ;
– Le diabète;
– La microalbuminurie (traces d’albumine dans les urines);
– L’hypertension artérielle; 
– Le cholestérol; 
– Les triglycérides
– L’obésité et le surpoids 
– La sédentarité
– Le stress

Y a-t-il des symptômes spécifiques ou récurrents ?

Lorsqu’il s’agit d’une crise cardiaque, les douleurs thoraciques ne sont pas le seul signe. Il est assez fréquent que les femmes présentent des symptômes différents en cas de crise cardiaque. Nausées, indigestion, douleurs dorsales, fatigue, brûlures et maux d’estomac sont quelques-uns des signes qui ne sont souvent pas pris en compte comme étant nocifs pour le cœur. Ainsi, elle amène souvent les femmes à associer un malaise à des problèmes gastro-intestinaux. 

Droit au cœur : examiner de près les facteurs de risque

La plupart des maladies cardiaques sont associées à la fois au vieillissement et au mode quotidien des femmes. Les antécédents familiaux, l’hypertension artérielle, le diabète, l’augmentation du taux de cholestérol, le tabagisme, la sédentarité et l’obésité méritent un examen attentif et approfondi. Il est donc nécessaire de maintenir un régime alimentaire équilibré et de faire de l’exercice physique modéré. Outre ces soins, le bilan de santé est également fondamental pour la prévention.

Bilan de santé féminin : pour préventions et soins

Lorsqu’il s’agit de prévenir les troubles, le bilan est un grand allié. Selon l’OMS, 80 les causes des troubles qui affectent le cœur sont dues à des causes qui peuvent être modifiés dans la routine et, ces soins ne sont pas seulement dans la nutrition ou l’exercice, mais aussi avec la réalisation de tests de cardiologie. Ainsi, lors de la consultation, le cardiologue indiquera le bilan et les examens à effectuer.

Santé publique France met à disposition du grand public plusieurs sites rappelant les règles hygièno-diététiques à suivre pour prévenir les maladies vasculaires. Ces sites font la promotion d’une alimentation variée et équilibrée, la pratique d’une activité physique et la réduction de la sédentarité ainsi que des conseils pour arrêter de fumer et diminuer la diminution de la consommation d’alcool.  

Grâce à des campagnes de prévention, une association informe le grand public et notamment les femmes en les incitant à consulter un cardiologue dès l’âge de 40 ans. Soutenue par deux conseils scientifiques d’exception, elle développe et finance des projets de recherche innovants sur les maladies cardio-vasculaires. Depuis 2015, elle entend pallier à l’inexistence en France d’une recherche dédiée au cœur des femmes grâce aux programmes de recherche de cette association.

Et comment fonctionne le contrôle ?

Sous la direction d’un cardiologue, les habitudes quotidiennes telles que l’alimentation, l’exercice, les facteurs de risque, les maladies antérieures et héréditaires du patient et, bien sûr, la présence de signes physiques seront étudiées. Afin que le diagnostic soit affirmé, certains tests seront effectués tels que l’électrocardiogramme, l’échocardiogramme, le M.A.P.A. et le test ergométrique. 

“Coeur de femme, du rêve à la réalité”

Ecrit à l’intention des femmes et à deux voix par un couple dont John Eldredge auteur apprécié de Indomptable, trésors du coeur et la Romance Sacrée. Entre les rêves de jeunesse et aujourd’hui, il se perd parfois quelque chose de précieux. Ce trésor, c’est le précieux coeur féminin. Loin des stéréotypes sur la vraie féminité, ce couple jalonne des pistes de réflexion qui aideront les femmes à le retrouver. En effet, c’est en se penchant sur l’essence caractéristique que Dieu a conférée à chaque femme que John et Stasi explorent ce sujet.  Quels sont les désirs de la femme ? Qu’y a-t-il au plus profond de cet organe ? Après quoi soupirions lorsque nous étions petites filles ? Après quoi continuons-nous de soupirer en tant que femmes ? Comment une femme envisage-t-elle la guérison des blessures et des tragédies de sa vie ? Un livre passionné et passionnant pour toutes les femmes désireuses de voyager au coeur de leur propre féminité.

John Eldredge est le fondateur et le directeur de Ransomed Heart Ministries, un service qui s’efforce d’aider les gens à guérir des blessures du cœur et à revivre. John est l’auteur des livres. Il vit dans le Colorado avec sa femme Stasi et leurs trois fils. Il se plaît à vivre dans les montagnes où il peut s’adonner à ses autres passions : la pêche à la mouche, l’escalade et l’exploration des rivières en canoë. Stasi Eldredge dirige avec son mari le service de Ransomed Heart Ministries. Elle aide avec passion les femmes à redécouvrir leur identité à travers l’amour du Christ. Elle aime sa famille, les bains bouillonnants, les conversations profondes, le vent, son chien, que quelqu’un d’autre fasse la vaisselle, voir un beau film, et plus que tout, la manière dont Dieu l’aime et la surprend en défendant son cœur de manière étonnante et intime.