Conseils et astuces pour faire des économies d’énergie

Avec un kilowattheure d’électricité, vous pouvez : trois heures de télévision avec un téléviseur à plasma cinq heures de télévision avec un téléviseur LCD diagonale de l’écran 107 centimètres, dix heures de télévision avec un téléviseur à tube moderne de 76 centimètres 20 heures de télévision avec un vieux téléviseur à tube de 51 centimètres cinq à dix heures de télévision sur votre bureau, les ordinateurs travaillent 20 à 30 heures sur un ordinateur portable, écran de 15 pouces et connexion électrique directe ; travaillent 40 heures avec un lecteur CD ; écoutent de la musique 25 watts ; 100 heures en écoutant la radio 10 watts ; gardent tous les appareils électriques d’un ménage type de quatre personnes en veille pendant 14 heures. Économisez l’électricité et utilisez les appareils électriques de manière plus efficace. Dans la deuxième partie de cet article, on vous expliquera également comment y parvenir sans compromettre votre qualité de vie.

Réfrigérateurs, congélateurs, appareils électroménagers et produits de soins personnels

Un grand lave-vaisselle bien chargé a besoin de moins d’énergie par couvert qu’un petit pour seulement huit à neuf couverts. C’est le chauffage qui coûte le plus cher en électricité. Un programme court ou économique avec une température de l’eau de 50 degrés Celsius permet d’économiser environ 20 % d’énergie et d’eau par rapport à un programme normal avec 65 degrés et est généralement tout à fait suffisant. La vaisselle doit être bien nettoyée des restes de nourriture, mais pas pré-rincée. Chauffer un litre d’eau dans la bouilloire coûte environ deux cents, sur la cuisinière électrique environ 3,5 cents et au micro-ondes cinq cents. La cuisinière à gaz est la moins chère avec seulement 1,7 centimes environ. Le micro-ondes est imbattablement peu coûteux pour chauffer de petites quantités jusqu’à deux portions. En fonctionnement continu par exemple pour chauffer l’eau, les micro-ondes permettent d’économiser moins d’électricité. Un grille-pain ou un petit grill est mieux adapté à la cuisson de petits pains que le four, qui consomme trois à quatre fois plus d’énergie. Une bouteille thermos est moins chère à garder au chaud que la plaque chauffante de la cafetière et préserve également l’arôme. Les réfrigérateurs et les congélateurs sont plus confortables dans un environnement plus frais, les congélateurs peuvent également bien se tenir dans la cave. Ils ne doivent en aucun cas être placés à côté d’un chauffage, d’une cuisinière, d’un lave-vaisselle ou d’une machine à laver, ni être exposés à la lumière directe du soleil. Une température ambiante inférieure d’un degré Celsius permet d’économiser environ trois pour cent d’électricité pour les congélateurs et même six pour cent pour les réfrigérateurs. Les appareils de refroidissement de la classe d’efficacité A ne consomment que la moitié de l’électricité des appareils de la classe A. Les appareils de classe A consomment environ un quart de moins. S’il ne reste que de l’espace à côté du poêle, un matériau isolant ignifuge placé entre les appareils aide à lutter contre les effets de la chaleur. Froid oui, ère glaciaire non : une température de sept degrés au réfrigérateur est tout à fait suffisante moins 18 degrés au congélateur. Par rapport à une température de cinq degrés, cela permet d’économiser environ 15 % d’électricité. Ceux qui possèdent déjà un congélateur peuvent se passer d’un compartiment trois étoiles dans le réfrigérateur et économiser l’électricité nécessaire pour refroidir le compartiment congélateur non utilisé. Un grand réfrigérateur dans un seul foyer a également un besoin d’énergie énorme. La ligne directrice pour la taille est un volume de 60 litres de volume utilisable par personne. Un réfrigérateur rempli à 70 % est le plus efficace.

– Optimisez le fonctionnement de vos appareils producteurs de froid

Les réfrigérateurs et les congélateurs sont très gourmands en électricité. Leur consommation dépendant de l’écart de température avec l’extérieur, pour économiser de l’énergie, il vaut mieux éviter de les placer près d’une source de chaleur : radiateur, four, plaques de cuisson, fenêtre ensoleillée. Il est également impératif de laisser de l’espace derrière et au dessus de l’appareil pour que l’air circule correctement. Si votre congélateur s’acclimatera parfaitement à une cave ou un garage non chauffé, mieux vaut éviter de tels environnements pour votre réfrigérateur. Chaque appareil est en effet conçu pour fonctionner dans une certaine fourchette de températures ambiantes que vous pouvez retrouver sur la documentation et à l’intérieur de l’appareil. En dehors de cette fourchette, ses performances vont être altérées et il va surconsommer ou s’arrêter. Il est également préférable de ne pas ouvrir ces appareils trop longtemps et trop souvent pour éviter la déperdition d’air froid, et de n’y placer ni aliments encore chauds, ni liquides ou légumes non couverts afin de parer à toute évaporation favorisant l’accumulation de givre. Une couche de givre dépassant 3 mm augmente en effet la consommation de vos appareils de près de 30 %. Enfin, pour éviter toute surconsommation, pensez également, en plus du dégivrage de vos appareils, à régulièrement dépoussiérer leurs grilles arrière, les nettoyer et vérifier que les joints de leurs portes sont propres et bien ajustés.

Quelques trucs sympas permettent d’économiser l’électricité

Les aliments congelés peuvent décongeler dans le réfrigérateur, mais les aliments chauffés ne peuvent y entrer que lorsqu’ils ont refroidi. Un dégivrage régulier au plus tard lorsque la couche de glace est d’environ un centimètre d’épaisseur est tout aussi important qu’une grille de ventilation libre et propre. L’ouverture fréquente de la porte du réfrigérateur permet au froid de s’échapper, ce qui doit être compensé par une consommation d’énergie plus élevée. Vous pouvez réduire cette perte de froid en réfléchissant à l’avance à ce dont vous avez besoin. Un certain degré d’ordre est extrêmement utile à cet égard. Jusqu’à quatre personnes peuvent se brosser les dents deux fois par jour avec une brosse à dents électrique et des têtes de brosse interchangeables sans que la batterie ne soit déchargée. Moins la brosse fonctionne, plus vous devez souvent débrancher le chargeur. Cela permet d’économiser de l’énergie et de prolonger la durée de vie de l’appareil. Les utilisateurs individuels n’ont besoin de se recharger qu’une fois par semaine pendant 14 heures et peuvent sinon se débrouiller avec des piles. Cela réduit la consommation d’énergie à un septième. Si vous vous rasez à l’électricité, un appareil avec une connexion directe au réseau permet d’économiser de l’électricité par rapport aux rasoirs à piles. Prendre une douche permet d’économiser non seulement 70 litres d’eau par rapport à un bain, mais aussi de l’électricité lorsque l’eau est chauffée électriquement.

Laver et sécher votre linge

Que votre machine à laver soit pleine ou à moitié vide : la consommation d’électricité et d’eau ne change pratiquement pas. En fin de compte, vous économisez beaucoup d’énergie si vous gardez toujours la machine à pleine charge. Cependant, cela ne consomme pas, comme on le croit souvent, la moitié de l’électricité, mais seulement environ un tiers de l’énergie nécessaire. Un lavage à ébullition consomme sept fois plus d’électricité qu’un lavage à 30 degrés et deux fois plus qu’un lavage à 60 degrés. Normalement, le linge sale est propre même à 30 degrés. Le prélavage n’est utile qu’en cas de salissures extrêmes. Il est plus facile de choisir le bon programme lorsque le linge a été pré-trié par couleur et type et que les taches ont été pré-traitées. Le meilleur et le moins cher des sèche-linge est le soleil. Un jardin est le plus bel endroit pour elle, mais une pièce de séchage dans la maison lui sert également. Un ventilateur de 25 watts permet de sécher le linge plus rapidement. Si vous ne pouvez pas le faire sans séchoir, alors la devise numéro 1 est : bien filé est à moitié sec, c’est-à-dire avec environ 1 200 à 1 400 tours par minute. Devise numéro 2 : ne pas faire trop de bonnes choses et trop sécher. Si vous devez quand même repasser, le repassage à sec suffit. La puissance de la pompe à chaleur est souvent réglée de manière trop généreuse. Si vous la mettez en marche à un niveau inférieur puis l’arrêtez complètement la nuit, en fonction des besoins de chauffage, vous pouvez réduire la consommation d’électricité de plus d’un tiers. Des pompes de circulation efficaces sont déjà disponibles pour les maisons individuelles, avec une consommation électrique de six à 25 watts contre 60 à 100 watts pour les anciens modèles. Tous ceux qui le peuvent devraient se passer du chauffage électrique de l’eau et se convertir au gaz, au chauffage urbain ou aux capteurs solaires. Les chaudières à eau chaude consomment de l’électricité en fonctionnement continu ; un arrêt thermique coupe automatiquement les réservoirs d’eau chaude électriques lorsque la température réglée est atteinte. Les petits chauffe-eau électriques peuvent être éteints pendant la nuit sans problème grâce à une minuterie. 

Adopter les bons comportements en cuisine

La cuisson représente en moyenne 7 % des dépenses d’énergie des ménages. Pourtant, plusieurs astuces permettent de réduire sans effort votre consommation d’énergie en cuisine. Penser à couvrir vos casseroles et à utiliser des plaques de cuisson appropriées selon la taille des ustensiles vous permettra par exemple une économie non négligeable. Il est également important d’ adapter vos ustensiles à vos habitudes de cuisson :

  • Pour faire bouillir de l’eau, privilégiez la bouilloire, peu vorace en énergie.
  • Pour réchauffer vos plats, le four à micro-ondes consommera moins qu’un four classique.
  • Pour cuire vos légumes, la cocotte minute sera jusqu’à 60 % plus économe que les casseroles.

De même, si vous avez souvent recours à vos plaques de cuisson sur de courtes durées, optez plutôt pour la cuisson par induction. Les plaques à induction chauffant beaucoup plus vite, elles offrent une économie de courant d’environ 30 % par rapport aux surfaces vitrocéramiques et 50 % par rapport aux plaques classiques. Si vous êtes plutôt un adepte de la cuisson au four, préférez un four à chaleur tournante permettant de cuire plusieurs plats en même temps. Un four combiné réduira par ailleurs votre consommation d’électricité de 66 à 75 %. Enfin, une plaque ou un four continuant de chauffer après avoir été éteints, exploitez cette chaleur lors des cuissons longues en les éteignant quelques minutes avant la fin de cuisson.

Éclairez-vous malin

De nombreux gestes simples permettent de diminuer votre consommation électrique consacrée à l’éclairage tout en conservant une luminosité optimale. Vous pouvez par exemple aménager votre intérieur de manière à profiter au maximum de la lumière naturelle. En orientant vos meubles de façon à éviter les zones d’ombres gênantes et bénéficier d’un maximum de luminosité là où vous en avez le plus besoin, il est possible d’ économiser jusqu’à une heure d’éclairage quotidien. Habiller vos murs et plafonds de couleurs claires réfléchissant mieux la lumière est également une solution pour limiter le recours à l’éclairage artificiel. Pensez à vous équiper en ampoules basse consommation. Des modèles de lampes fluocompactes ou de lampes à LED sont maintenant adaptables à tous les types de luminaires. Vous pouvez également ajuster l’intensité lumineuse de vos ampoules selon les pièces : les pièces à vivre nécessitent entre 15 et 20 W par m2 contre entre 10 et 15 W par m2 pour les chambres et les couloirs et 5 W sont suffisants pour regarder la TV ou l’ordinateur.