5 solutions naturelles pour soulager les douleurs menstruelles

douleurs menstruelles

Le phénomène des règles douloureuses, également désigné sous l’appellation de dysménorrhée, désigne l’ensemble des douleurs faisant suite aux règles ou les précédant de quelques jours. Les personnes concernées ressentent alors un profond inconfort qui les obligent parfois à s’absenter de leur travail ou à réduire l’intensité de leur vie sociale. Heureusement, il existe quelques solutions entièrement naturelles pour combattre ce phénomène. Plongez-vous dans le texte ci-dessous afin de les découvrir !

1. Le CBD

Et oui ! Vous serez peut-être surpris de découvrir que la molécule de cannabidiol (CBD) peut combattre les règles douleurs. Peu importe que vous la consommiez sous forme d’huile de CBD, de fleur de bd ou encore d’e-liquide de CBD à vapoter. Cette molécule dispose en effet de propriétés permettant de rééquilibrer l’organisme et de soulager les douleurs liées à une inflammation. Pour celles et ceux qui en douteraient encore, il est parfaitement légal d’acheter du CBD sur le territoire français. Cette molécule n’enfreint en effet aucunement la loi régissant la consommation de stupéfiants. Vous êtes intéressé par cette molécule et vous aimeriez tenter l’expérience ? Dans ce cas, il vous suffit de taper dans la barre de recherche de votre moteur préféré les mots “achat de CBD”. En un instant, vous accéderez à des milliers de résultats. Vous trouverez très probablement une adresse à proximité de votre domicile !

2. L’aromathérapie

Vous connaissez déjà les huiles essentielles et leurs bienfaits pour la santé. Savez-vous qu’elles peuvent également soulager les règles douloureuses ? Pour ce faire, il suffit de vous masser le bas-ventre avec une crème spécifique. Enrichie en diverses huiles essentielles (lavande, sauge sauvage, marjolaine et bien d’autres encore), cette dernière se trouve aisément en pharmacie ou dans les boutiques spécialisées. Cette méthode possède une action favorable sur la durée des douleurs. En adaptant le mélange utilisé (et en intégrant notamment de la rose et de huile végétale d’amande), vous pourrez également influer positivement sur l’intensité de la douleur. Tout ceci vous permettra de reprendre normalement vos activités, même durant vos règles !

3. La phytothérapie

Depuis la nuit des temps, l’Homme se sert des plantes pour se soigner. Vous ne serez donc pas totalement surpris d’apprendre que cette technique se montre utile pour soulager les règles douloureuses. Plusieurs espèces sont susceptibles de vous intéresser. Il s’agit par exemple de la valériane. Une étude réalisée sur une centaine d’étudiantes a ainsi démontré que la consommation d’un peu plus de 200 grammes de valériane au cours des trois premiers jours du cycle menstruel va avoir un effet non négligeable sur l’intensité de la douleur. Un tel résultat n’a finalement rien de très surprenant puisque cette plante est reconnue pour ses propriétés antispasmodiques. Attention, elle possède également des effets sédatifs alors veillez à ne pas en abuser ! Jetez également un œil attentif au gingembre. Celui-ci se montre capable de combattre les effets indésirables provoqués par certaines maladies inflammatoires. Pour en tirer la quintessence, il est fortement recommandé de la consommer deux jours avant le commencement de la période menstruelle. Pour en savoir plus, rendez-vous sur les sites et forums spécialisés !

4. L’acupuncture

C’est en 2013 qu’une étude a souligné l’efficacité de l’acupuncture dans le traitement de la dysménorrhée. Plusieurs patientes ont alors reçu une stimulation sur un point bien précis (Shiqizhui situé dans le bas du dos) tandis que d’autres ne subissaient rien. Après quelques jours d’expérimentation, l’équipe a mis en avant l’efficacité de l’acupuncture. Cette technique apporte même un véritable soulagement cinq minutes seulement après le démarrage de la stimulation. Vous aurez du mal à trouver une action plus rapide que celle-ci ! Des expérimentations plus récentes ont également permis de déterminer que le point Shiqizhui était loin d’être le seul intéressant. On note également de meilleurs résultats lorsque la séance d’acupuncture est réalisée avant les menstruations.

5. Le yoga

Cette méthode nécessite un peu de temps et de pratique avant de donner sa pleine mesure. Il faut en effet compter au moins huit semaines de cours pour ressentir les premières améliorations. Le yoga se montre précieux de par ses effets relaxants. Il dispose également d’une action favorable sur la santé mentale, émotionnelle et même sur le spirituel. Vous êtes libre de le pratiquer seul ou en groupe si vous avez peur de manquer d’un peu de motivation ! Il y a forcément un cours à proximité de chez vous ou de votre lieu de travail, alors foncez sans plus attendre !